committed to historic Baptist & Reformed beliefs

 

 

1689 Londres Confession baptiste

 

Le chapitre 5: De Providence Divine

1. Dieu le bon Créateur de toutes les choses, dans son pouvoir infini et les doth de la sagesse soutiennent, dirigez, disposez, et gouvernez toutes les créatures et choses, du plus grand même au plus petit, par sa prévoyance plus sage et sacrée, à la fin pour le lequel ils ont été créés, en s'accordant à sa prescience infaillible, et le conseil libre et immuable de sa propre volonté; à l'éloge de la gloire de sa sagesse, pouvoir, justice, bonté infinie, et pitié.
(Hébreux 1:3; travail 38:11; Isaiah 46:10, 11; psaumes 135:6; Matthew 10:29-31; Ephesians 1:11)

2. Bien que par rapport à la prescience et décret de Dieu, la première cause, toutes les choses viennent passer immuablement et infailliblement; afin qu'il n'y ait pas n'importe quoi en arrive par hasard, ou sans sa prévoyance; cependant par la même prévoyance il ordereth ils tomber d'après la nature de deuxièmes causes, l'un ou l'autre nécessairement, librement, ou éventuellement.
(Actes 2:23; proverbes 16:33; genèse 8:22)

3. Dieu, dans son usage du maketh de la prévoyance ordinaire de moyens, cependant est libre de travailler sans, au-dessus de, et contre ils à son plaisir.
(Actes 27:31, 44; Isaiah 55:10, 11; Hosea 1:7; Romains 4:19-21; Daniel 3:27)

4. Le pouvoir tout-puissant, sagesse de l'unsearchable, et bonté infinie de Dieu, manifeste si lointain eux-mêmes dans sa prévoyance, que ses determinate conseillent extendeth lui-même à la première chute même, et toutes les autres actions coupables les deux d'anges et hommes; et que pas par une autorisation nue qui aussi il le plus sagement et avec force boundeth, et autrement ordereth et governeth, dans une diverse dispense à ses fins les plus sacrées; cependant donc, comme le caractère criminel de leur proceedeth des actes seulement des créatures, et pas de Dieu qui, être très sacré et vertueux, n'est ni ne peut être l'auteur ou approver de péché.
(Romains 11:32-34; 2 Samuel 24:1, 1 en fait la chronique de 21:1; 2 rois 19:28; psaumes 76;10; genèse 1:20; Isaiah 10:6, 7, 12; psaumes 1:21; 1 John 2:16)

5. Le Dieu plus sage, vertueux, et gracieux doth souvent permission pour une saison ses propres enfants à diverses tentations et les corruptions de leurs propres coeurs, les châtier pour leurs péchés précédents, ou découvrir à eux la force cachée de corruption et tromperie de leurs coeurs qu'ils peuvent être humiliés; et les élever à un plus de fin et de dépendance constante pour leur support sur lui-même; et les rendre plus vigilant contre toutes les futures occasions de péché, et pour autre seulement et fins sacrées. Afin que quoi qu'en arrive de son élu est par son rendez-vous, pour sa gloire, et leur bon.
(2 en font la chronique de 32:25, 26, 31; 2 Corinthiens 12:7-9; Romains 8:28)

6. Comme pour ces mauvais et impies hommes que Dieu, comme le juge vertueux, car les doth du péché du fondateur éblouissent et durcissent; d'eux il pas seul withholdeth sa grâce, par lequel ils ont pu être éclairés dans leur compréhension, et forgé sur leurs coeurs; mais quelquefois aussi withdraweth les cadeaux qu'ils avaient, et exposeth ils à tel désapprouvent comme leur corruption fait occasion de péché; et withal, les donne à leurs propres convoitises, les tentations du monde, et le pouvoir de Satan, par lequel il vient passer qu'ils se durcissent, sous ces moyens qui Dieu useth pour l'adoucissement d'autres.
(Romains 1:24-26, 28; Romains 11:7, 8; Deutéronome 29:4; Matthew 13:12; Deutéronome 2:30; 2 rois 8:12, 13; psaumes 81:11, 12; 2 Thessalonians 2:10-12; exode 8:15, 32; Isaiah 6:9, 10; 1 Peter 2:7, 8)

7. Comme la prévoyance de Dieu doth dans portée du général à toutes les créatures, donc après une manière plus spéciale il les taketh se soucient de son église, et disposeth de toutes les choses au bon de cela.
(1 Timothée 4:10; Amos 9:8, 9; Isaiah 43:3-5)

 
 
The Reformed Reader Home Page 


Copyright 1999, The Reformed Reader, All Rights Reserved